Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Mariam de Sainte Cécile

VOIR

18 Mars 2013 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Channeling Messages

Afin d'illustrer ce texte , j'ai choisi  cette photo du Citronnier biologique énergétique à sainte Cécile en février 2013 ,le fruit mature de 2012 se donne généreusement ,la fleur immaculé  s' éveille exhalant une merveilleuse senteur, ainsi qu'une promesse de fruit pour l'année 2014,

C'est une continuité généreuse de la vie! .

PICT0001-copie-1

 

 Dans sa plus simple expression VOIR se conçoit comme regarder avec les yeux, l’acuité visuelle étant plus ou moins performante selon les  moments ou les sujets.

Cependant, il est des aveugles qui voient plus clair que des voyants, donc qui ont un meilleur discernement du voir que des êtres à l’acuité visuelle extrême.

Pourquoi ?

Et bien, par ce qu’il existe d’autres  façons de voir.

Un voir qui est un regard discernant, sensitif, perceptif, qui englobe un ensemble de faits, de sensation, d’expansion de conscience qui fait que à un moment donné une exacte et juste compréhension vient comme réponse au sujet qui pratique ce voir, lui permettant la pensée et l’acte ou l’action en adéquation parfaite avec ce voir.


Un voir issue de la sagesse du cœur et de l’expansion de la conscience, d autres  paramètres que l’être possède mais qu’il n’utilise pas pour deux raisons :

-Soit- il ne peut pas, dans ses capacités  du moment, il joue la taupe jusqu’ à ce que l’univers lui fournisse des lunettes, des loupes, ou des jumelles.

-Soit- il ne veut pas pour X raisons qui se jouent dans ses préférences  comportementales, comme rester dans des boites de groupes de pensées, accepter les pensées du groupe, ne pas vouloir grandir,  donc se responsabiliser.

L’être, sujet, joue les autruches jusqu’à ce que le pied de la vie lui botte fortement le croupion.

En premier l’être dira que c’est la faute du pied,  avant de commencer à voir que c’est lui qui a crée ce pied !

 

Donc le voir demande en premier de lâcher prise, de décrocher de son savoir issu de tous les paramètres acquis. (Éducation de toutes sortes, instructions diverses)

Il faut donc être un chercheur à la recherche de soi et aller au delà, en soi et plus loin encore

Il faut élargir ses perceptions acquérir  le regard de l’aigle, mais cela ne suffit pas, il faut  ajouter la sagesse du cœur, le discernement compréhensif du cœur  tout cela au-delà, bien au-delà du cœur d‘artichaut ou  du cœur émotionnel, se tourner vers le cœur intelligence que nous avons tous à l'identique du cœur cosmique qui régit les univers.

 

Pour voir il n’est pas besoin d’analyser de produire des réflexions, des déductions car le voir est un état visionnaire,  non d ‘avenir mais de justesse présente qui va nous mettre en état juste de décodage par rapport à l’événement.
Voir en justesse c’est accepter ce qui se présente à nous !

C’est donc être détaché mais pas insensible, pas ignorant bien au contraire, c’est être compatissant.

Au début de cet état, précède toujours un état de recherche, de chercher  à comprendre, qui se résume juste par une question pourquoi ?

Ou juste des points d’interrogations ?????????????????


  Se présentent alors à notre voir(regards, sentiments, pensées) des événements, des situations , c’est à ce moment là que le voir appuie sur la sirène d’alarme: oooouuuuuuuuuuuu , regarde bien mon ami !

Alors l’être a le choix  de sa pensée, de son action, il se réaligne sur son juste ou renouvelle son faux juste, c’est à dire des réactions d'ego, l’être réplique, réagit, rugit, il sort de ses gonds et crée un  pataquès effroyablement destructeur.

Regardez autour de vous! Silence? ou  Réactions?

 

Il est des êtres qui restent "autruches" toute leur vie !mais aussi beaucoup de" taupes" qui acquièrent  la vue.


Pour voir il faut être profondément conscient, pas de sa valeur égotique ni de celle des autres car là, on entre dans le jugement mais conscient d’une unité parfaite située en nous et qui ne demande qu’à se manifester, si elle se trouve en conscience d’elle même et si nous lui donnons résonnance dans notre forme corporelle  donc  en nous.


Si nous balayons devant notre porte.les balais de la vie sont inusables ne pas avoir peur de s’en servir.


Qui veut voir, commence par chercher son propre maître en lui même, il le respecte et lui permet de se révéler dans sa grandeur.

Nous avons tous beaucoup de labeur, jamais de chômage !


Ce n’est pas courage fuyons, qu’il convient de dire ou de faire ,mais courage avançons

c’est réalisable puisque cela est déjà !


En réponse à tous mes petits questionneurs du pourquoi je vis cela?

Petites ou petits que j'aime infiniment en justesse du coeur!

Mariam

 

 

 

 

Lire la suite