Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Mariam de Sainte Cécile

Le Présent.

24 Juillet 2015 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Articles et textes

~~Le Présent.

Concevoir un éternel présent est possible.

Le paramétrer, donc en définir le contenu est impossible.

Le présent se démultiplie par le futur, il se résorbe dans le passé.

Le présent est donc un instantané entre passé et futur.

Tout en n’existant pas, il est pourtant le pivot essentiel qui crée passé et futur !

Il est comme le funambule sur son fil, qui oscille en permanence pour maintenir son équilibre en un point central, point qui varie selon les pas de son avancée sur le fil.

Le funambule du présent avance ainsi sur son fil ou chemin de vie.

Pencher à gauche vers le passé, le précipiterai vers l’abîme.

Pencher à droite vers le futur le ferait choir dans de dangereux mirages.

Il n’a d’autre choix que de maintenir son corps au présent.

Le problème n’est pas de se réaliser en éternel présent, c’est tout à fait réalisable.

Le problème est de se dégager de tous les handicaps, les voilures et les illusions qui surchargent le présent, qui l’emprisonnent et le font échouer au passé ou au futur.

Essayez de vivre l’instantanéité du présent sans vous projeter au futur, sans vouloir garder ,contrôler, protéger , projeter, ou revendiquer, ce présent vers le futur.

Houlà là que de sentiments et d’émotions, de comportements s’agitent qui ne composent plus l’amour au présent.

Essayez de vivre le présent sans tenir compte des manques du passé, de ses souvenirs, de ses peurs et doutes, des douleurs et autres traces qui ont crée des béances en vous, des plaies vives, de profonds sillons de rides sur votre cœur et sur votre visage.

Si votre regard-sentiment-pensée intègre juste au millième de seconde l’intensité du vécu, alors le présent va se construire éternellement sur lui-même, sans passé, sans futur, mais sur ce qui le compose dans l’instant présent.

Vous pouvez être éternellement au présent en vous.

Osez vivre au présent !

Certainement , vous serez incompris par les sociétés environnantes, qui ne désirent que ramener cette brebis égarée à la bergerie, sous leurs dominations ou contrôles, afin de mieux la traire.

La liberté d’être est dans l'instant présent, l’amour en est le maitre d’œuvre. Le présent crée ainsi l’existence dans le sillon de la vie

L'existence sera ce qui jaillit de vos pensées, ainsi ne crée pas ce que tu ne veux pas et crée ce que tu veux vivre.

Ton présent sera éternel.

Mariam de Sainte Cécile 24 Juillet 2015

Le Présent.
Lire la suite

La Danseuse des Eléments.

23 Juillet 2015 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Poésies-Textes Poétiques

~~La Danseuse des Eléments,

Elle danse la vie…danse…danse… la vie.

En l’esprit de la fille du FEU qui l’anime,

Mouvements d’attraction par la présence de son image gracieuse.

Elle danse, sur l’onde qui la porte,

La transporte vers l’EAU de ses profondeurs sous marines.

Elle danse sur l’AIR qui l’inspire,

Sur l’ample respire de ses origines célestes.

Elle danse, pour célébrer les noces de la TERRE.

En son corps, ou se retrouvent unis les quatre éléments,

Qui anime la vie en elle. FORT.

Elle danse, vierge en esprit,

Pure et noble en son âme,

Blancheur de l’immaculée, neige d’éternité.

Elle danse, soulevant ses robes de voile,

Par l’état de son être assumé,

Afin de réunir au cinquième élément,

Ce que son amour vous donne en l'ETHER.

Elle danse, pour élever, légères et transparentes,

Les pensées de vos désirs.

Elle danse, pour tisser le bonheur de se donner.

Elle danse devenant simplement femme , FORTE

Pour offrir à nouveau la vie en l’enfant.

Mariam de Sainte Cécile 23 juillet 2015

La Danseuse des Eléments.
Lire la suite

ÊTRE=je suis!

21 Juillet 2015 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Poésies-Textes Poétiques

~~Entre apparence et transparence

se pose un espace de pensée qui se nomme : être.

La vie s'écoule dans le sablier du corps,

sans que l'on ne puisse rien retenir.

Pour nous permettre d'accepter ce processus se glisse en nos grains de sable et de terre,

la force de l'amour qui crée un sens à cette expérience de la vie!

LÊTRE par le verbe être prends une définition en ce qui le suis,

pourtant :...Je suis... suffit amplement pour... être!

Mariam de Sainte Cécile 21Juillet 2015

ÊTRE=je suis!
Lire la suite

Un monde de reflets ,un monde d'illusions.

14 Juillet 2015 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Articles et textes

Un monde de reflets, un monde d’illusions.

Combien il est illusoire de se mirer dans ce monde de reflets,

Ou souvent, n’est saisi que la surface de l’image,

Qui elle-même projette notre l’être vers des idées accrochées aux mémoires,

Que nous véhiculons depuis nos premières incarnations.

De reflet en reflet, les images, les pensées sont déformées à force de trop vouloir les former afin de les transformer.

Un retour à la source s’impose pour qui veut percevoir le cœur du cœur de toutes choses sans se laisser prendre par la beauté des séductions extérieures.

Plonger à la source vive de tout être, voir sa beauté intérieure se révéler dans le silence de l’accueil que nous pouvons donner à l’autre.

C’est cela L‘amour.

Un monde de reflets ,un monde d'illusions.
Lire la suite

Un Rêve d'Amour

11 Juillet 2015 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Poésies-Textes Poétiques

Un rêve d’Amour

*

Si je n’étais qu’un chemin creux,

Traversant une forêt de hêtres.

J’aimerai tes pas sur ma terre,

Afin de te savoir heureux.

*

Si je n’étais que simple ruisseau,

Enlaçant toute la campagne.

J’aimerai te baigner dans l’eau,

Te faire renaître, sans hargne.

*

Si je n’étais que champ de fleurs,

Prairie offerte à demain.

J'aimerai semer mes odeurs,

Trace de parfum, dans tes mains.

*

Si je n’étais que poésie,

Inspirée au vent de l'amour.

J’aimerai chanter féerie,

Vous, mon prince des troubadours

*

Et si je n’étais que le songe,

Parcouru d’une nuit étoilée.

J’aimerai être dans vos pensées,

Joyeux secret sans mensonge.

*

Je suis femme de l’errance,

Qui ne sait rien d’autre que t'aimer.

Un jour peut être tu partiras.

En tes chemins d’espérance,

Alors, je ne te reteindrai pas.

Ouvrir la porte c’est aimer.

*

Mariam de Sainte Cécile

11 Juillet 2015

Un Rêve d'Amour
Lire la suite

Chant d'Amour!

7 Juillet 2015 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Poésies-Textes Poétiques

La mer s’arrondit pour épouser la terre par amour pour elle.

Elle roule en caresse sur sa peau.

Mon amour pour toi est comme elle, fervent et ardent.

Je le sens jaillir en moi comme une houle déferlante, sa puissance me surprends.

Je suis l’eau de la terre, je t’inonde, je t’imbibe jusqu’ à plus soif.

Les rouleaux de la mer telles des mains invisibles,

sans fin refluent sur le corps de la terre,

comme mon amour pour toi.

C’est un gouffre d’où remonte à l’infini depuis la nuit des temps,

des brides de vie mêlées , indissociables et pourtant séparées,

Mais toujours réunis à jamais.

S’aimer encore … faire jaillir des gerbes d’écumes,

comme des myriades d’étincelles pour te recouvrir d’amour.

Te rejoindre ou que tu sois,

comme une aube nouvelle sur des jours bonheurs.

Viens à moi.

Mariam de Sainte Cécile 6 juillet 2015

Chant d'Amour!
Lire la suite

Métamorphose

3 Juillet 2015 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Poésies-Textes Poétiques

Les graines des roses ont t’elles ce pouvoir de la métamorphose ?

Je m’interroge, tandis que les pétales des fleurs d’éros, saumonées, roses ou blanches,

pourpres et safran coulent de mes mains vers la corbeille d’osier posée sur le chemin.

Je vois l’horizon peindre les montagnes bleutés ou déjà la chaleur dépose une secrète vibration, comme une densité voilé sur les entrées bien cachées des tunnels souterrains, initiation au mystère d’un ailleurs éternellement présent, réservé aux initiés !

La vêture de l’homme à l’habit vert s’étire sur les chênes comme une ganse de dentelle. Elle devient tissage au grain serré sur la forêt de châtaigniers et ose se parer ça et là de boutons de merisiers ! Quelle élégance !

Un instant une image humaine s’impose comme porteur de l'habit vert, une vague de tendresse vient alors m’envelopper, puis dépose un baiser sur mes cheveux.

Je quitte la forme de cette carapace de chair et je deviens immensité.

J’embrasse l’entier de cet espace ; le frémissement des libellules est mien, le chant des cigales crisse en mes cellules, les cailloux qui blessent mon pied répondent… présents… à leur manière.

Je vole avec l’oiseau… je suis l’oiseau… je suis moi… je suis lui et tout ce qui m’entoure.

Je n’ai pas de préférence, la terre est si belle, mais c’est ici que je m’envole le mieux.

Je suis faite de cette terre, de ces bois, de ciel, d’herbes, de pierres, de papillons de fleurs et des graines des roses. Je suis l’âme d’ici, mon ailleurs.

J’aimerai sans fin car je suis pétrie de la vibration d’amour.

Je dépose le secret de la métamorphose

au cœur des graines des roses, mes préférés : les roses magiciennes !

Envole!

Envole!

Lire la suite