Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Mariam de Sainte Cécile

cahier de ram n°1

Cahier de Ram n°1 Sommaire & indications pratiques

10 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1



Sommaire

 

-Indications pratiques                                                                                     

- Les fleurs de mon Jardin                                 

- Nous sommes Un                                              

- La Quête                                                            

- L'Ego et les noix                                                                                                                        

- Trouver sa place                                                                             

- La Présence                                                       

- Comment Comprendre l'incompréhensible                                                                            

- Travailleurs et guerriers de la lumière 

-Prière de RAM           
                                           

- Cellulina  (Conte inspiré )                                    

- Message de RAM au 08.01.2006                              

-                                                                                                     

Extraits oraux de textes  transmis

        Par Josépha 

1°) Le rôle du Passeur    

 

2°) La filière de RAM                                        

-Bonjour à Vous                                               

Indications pratiques

 

 

Un texte reçu en canalisation est une énergie posée en mots.

Il convient donc de se préparer à l’accueil de ces informations en

retrait dans son lieu personnel, en étant paisible.

Ce n’est pas la gazette régionale dont on tourne les pages pour voir en passant. Ce n’est pas non plus un cercle de lecture à partager en méditations collectives, sauf s’il est transmis en direct par le canal lui-même.

 Car l'énergie se pose dans l'instant à travers la demande du groupe.

 

Il est bien de laisser un espace de temps entre chaque texte pour voir surgir votre propre discernement :

«ou refus», les deux étant valables, ceci conformément à votre vérité du moment.

Parfois une relecture vous montrera un paysage différent car quelque chose en vous aura bougé.

Si le canal se dit transmetteur ou porte parole de guides de maîtres ou autres et qu’il les cite, seule la responsabilité du canal est engagée sur le dit des mots et sur son discernement de l’énergie attribuée au nom qu’il cite.

Remettez au Canal sa responsabilité: ici donc Ram par le canal de Mariam (textes – énergie transmise depuis 1990).

Nous engageons votre responsabilité sur le fait de prêter ou non, de communiquer ou non l’existence de ces textes mais nous vous demandons de ne pas les dupliquer pour un juste retour de l’énergie, chacun peut assumer le coût de son choix. La réalisation des cahiers de Ram est une œuvre collective bénévole, la vente est destinée intégralement, après déduction des frais d'impression, à la création d'infrastructures pour l'association Archanciel Terre D'Envol. Merci de votre participation, ainsi je m'exprime.      Ram.

 

 Archanciel : Cahier de RAM n°1 Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

Lire la suite

Cahier de Ram n°1 Les fleurs de mon jardin

9 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

Les fleurs de mon Jardin

 

Je suis Ram, une entité monadique.

 

J’ai souhaité que ceux qui désirent parfaire leur trajectoire de retour puissent trouver de l’aide, à travers l’énergie véhiculée dans les messages que je diffuse par le canal Mariam.

 

Vous attribuez RAM à un être masculin, alors que c’est une composite d’êtres ayant été masculins ou féminins qui de par leur ascension des plans spiralés sont parvenus à un ensemble d’êtres unifiés.

Nous participons avec d’autres entités étoiles au plan du 5ème règne.

En ce sens, il est temps de partager ces communications annotées jour après jour par le canal de Mariam.

 

Depuis un temps nous avons donné des titres à chaque message, c’est un clin d’œil au contenu afin que celui qui désire ouvrir l’œil de sa conscience sur le contenu énergétique du message le fasse ou non choisissant alors un autre titre plus approprié à son instant de sollicitation.

L’emploi des mots, leur place dans la formulation des phrases est ainsi, nous demandons de ne pas le changer pour un joli vocabulaire ou une meilleure forme grammaticale vous en fausseriez l’énergie transmise.

 

Les fleurs de mon jardin sont des mots plantés dans la terre de votre conscience qui vont fleurir et permettre l’épanouissement de votre compréhension.

J‘ai pour vous une variété incommensurable de fleurs ou chacun telle une abeille pourra s’enivrer de son nectar-la joie fera palpiter vos ailes et l’envol suivra.

 

L’énergie de RAM agit en partenariat avec celles des autres monades au service du grand tout.

Cet ensemble est une mouvance de couleurs en parfaite harmonie.

Chaque enfant de l’Arc en Ciel est attendu dans ces univers de béatitude.

Nos cahiers se moduleront ainsi par 7 textes nouveaux, ce dernier texte sera le huitième mais premier des 7 suivants et répétitif à chaque cahier qui portera un numéro.

 

Le but double de ces cahiers, par le retour participatif de vos frères est notre aide pour la base nommée Archanciel et que nous avons choisi d’établir par votre intermédiaire sur notre sœur Gaïa terre, future étoile en devenir proche.

Faîtes, dans la matière les bases, la diffusion nous revient, ainsi que les contacts.

Nous semons ensemble les graines des fleurs merveilleuses des Jardins Célestes

Nous vous aimons-
Namasté- Votre Serviteur RAM

 

                                                                                                              Le 16.10.2005

  

 

 

 

 

Archanciel : Cahier de RAM n°1-Ram Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

Lire la suite

Cahier de Ram n°1 Nous sommes Un

8 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

Nous sommes Un

 

Malraux a dit : «le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas.». Dissertez sur le fait qu’il ait raison ou pas, sur ce qu’il voulait dire ou d’autres thèmes,

NE SERT A RIEN!

Mais entrer silencieusement dans la pensée de cette phrase...OUI…

Que ce soit celui qui était Malraux du plan où il se trouve ou un autre maître qui répond peu chaut!

 

Ce qu’il faut saisir c’est que c’est aujourd’hui qui crée demain ou l’illusion de demain.

Détachez-vous de toutes colorations sur les mots, car ils ont déteint sur vous en laissant des empreintes, des significations, et des marques profondes.

 

C’est le but de l’organe Cerveau de créer ses repères. Votre cerveau n’est pas vous dans votre entièreté. Le mot spirituel a eu sa coloration qui n’est pas la même selon les êtres. La perception d’un être éveillé est une ligne d’évolution qui génère en lui certains champs vibratoires qui font entrevoir une ligne de conduite. A ce moment là se produit un basculement qui tend à percevoir le cosmos, l’univers dans sa globalité. Ceci sous tendu par la LOI D’AMOUR.

 

Ramener tout le vécu à cette ligne de conduite, demande à l’être des ouvertures sur ce qu’il est, sur ce qu’il vit.

 

Il n’y a rien à casser, rien à changer, mais à comprendre.

 

Alors le processus de réintégration de l’homme en sa nature divine se met en place de l’intérieur de lui-même, par lui-même!

 

 

 

 

Reliez-vous à votre source divine qui vous guidera de vous-même par vous-même vers votre glorieuse appartenance à votre tout. Car l’univers est un tout.

 

Tout état d’être vécu dans un quotidien faussé vous amène vers les mots :

 

«NE SERA PAS» (de Malraux).

 

A mes enfants, moi qui chemine avec vous depuis des éons, j’ai soutenu bien des faibles, des hésitants, j’ai ramené bien des brebis égarées au bercail. Je mènerai à nouveau le troupeau dans les champs verts de mon Père, car il est notre Père.

Vous vous devez chacun de réintégrer votre autre divin.

 

            CELA EST!

 

A chaque battement de votre cœur, saisissez l’essence du sens des mots et laissez les dissertations dissonantes sur ces mots.

 

Impalpables est le souffle du vent, ineffable le parfum de la rose, pourtant en vérité, ils vivent, ils émanent, ils sont l’univers, ainsi votre chemin est tracé. Laissez l’onde de mon AMOUR vous pénétrer, laissez couler en vous cette joie, comme une source rafraîchissante de CE QUE VOUS ETES EN VERITE. Une aube nouvelle verra les mots, les phrases, disparaître. Ils ne sont que des béquilles pour celui qui s’avance vers le silence de ce qu’il est.

Entrez en votre frère. Déposez mon Amour qui est le vôtre.

 

En vérité, NOUS SOMMES UN. QUE CELA SOIT!

 

                        SANANDA—JESUS    Le 01.02.2004

 

 Archanciel : Cahier de RAM n°1-Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

Lire la suite

Cahier de Ram n°1 La Quête

7 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

La Quête

 

Toi qui aborde cette lecture, tu es bien différent d’hier -

et de demain, qui seras-tu?

Dans ta multitude de facettes mouvementées et colorées, où as-tu mis tes rêves?

Celui où tu te voyais réaliser le conte de fée de la belle au bois dormant, à moins que ce soit celui du businessman à bord de son jet privé, ou alors l’Eden sur la terre et tant d’autres rêves réalisés ou abandonnés.

 

Oui, J’ai à dire par les mots, afin que tu cueilles ces informations en toi et que tu les communiques.

Qui les lira? Et ce qu’ils en feront, ou ce qu’ils en comprendront n’est pas ton problème.

Toi tu dois être comme le lit de la rivière et tu laisses la source couler et se répandre là où il est nécessaire qu’elle abreuve.

Qui Je suis? Mais toi! Plus exactement Nous,

dans une partie réalisée, mais je vais trop vite et tu vas t’affoler.

Il te suffit de penser que je suis une totalité de plusieurs personnes réunies en unité.

 

A travers ce message, je m’adresse donc à des êtres ayant toutes sortes de pensées diverses même parfois des pensées opposées entre elles. Je m’adresse à ceux qui sur quelques marches de l’escalier où ils se trouvent dans le début de la quête ou en bas ou se croyant en haut ou en étant réellement en haut, proche de leur être véritable.

 

J’ai des mots pour tous, tout au long des jours de vos années. Je guide c’est mon rôle.

Toi, tu écris!

 

 Le but n’est pas d’être directif ou même castrateur mais révélateur, d’un petit bouton qui se trouve en vous et qui se nomme démarreur.

 

Une fois ce bouton indiqué, c’est à vous qu'il revient de le tourner ou oui- ça c’est votre responsabilité!

Quelle est donc cette quête dans laquelle, que vous le vouliez ou non, vous êtes pris, lors de votre passage sur votre mère terre?

 

C’est la quête de votre propre réalisation, c'est-à-dire le contact avec une partie de vous-même réalisée totalement. Comme vous ne pouvez pas concevoir cette partie (c’est trop puissant) alors nous expliquons cela à votre partie tronquée afin de susciter l’appel. « le démarrage».

 

Hé oui à tous il vous manque des morceaux , à certains beaucoup, à d’autres peu, vous êtes particulièrement incomplets de vous-même, amnésiques partiellement ou totalement, au départ de votre incarnation cela est normal, cela fait partie de l’être en évolution.

Partons simplement depuis l’instant où vous ouvrez un œil dans un corps sur la terre :

Vous arrivez nu, sans bagage, c’est ce que vous croyez!, car vous avez laissé une valise à la consigne et à l’intérieur il y a de tout, laissons, vous ferez l’inventaire plus tard.

 

Donc vous êtes un voyageur qui a prévu son itinéraire, choisi son auberge parentale avec dedans déjà toutes leurs possessions. Le fameux héritage génétique. Par le pays choisi vous avez encore un héritage. Il y a beaucoup de dettes à régler dans ces héritages karmiques, Ces «Miques» qui vous transportent ,vous allez en trouver tout au long de votre vie.

       

Ah votre vie! Voilà le mot : La vie.

Car dès que vous ouvrez un œil, vous ouvrez la bouche, première goulée d’air inspire n°1- circulation en vous- alimentation- expiration n°2- et tout au long de votre vie, le souffle divin sera présent.

 

Ces pompes respiratoires,  c’est un cadeau pour votre parcours terrestre, vous l’avez banalisé, oublié, asphyxié, pollué- mais jamais vous n’avez pensé à remercier pour le souffle, pour la vie.

 

Vous savez tous maintenant que c’est vous qui avez choisi, ce clan, même tata Fernande la dingue et Jojo l’affreux cancre qui tout au long de votre enfance vous a cassé les pieds.

Avant votre départ pour la terre, vous aviez très clairement compris le mot «responsabilité».

 

Vous avez tout endossé avec joie, allez hop!

«mes frères gardez-moi mes effets de lumière et tout mon savoir y afférent, je vais faire un tour en bas, leur dire d’avancer, je vais réveiller quelques endormis»

Heureusement que vos conseillers vous ont dit : attend ça c’est un peu trop lourd. Il vaut mieux ne pas te charger de cette valise des «Miques».

 

Et bien, tous à travers  la vie vous êtes en quête, seulement vous vous prenez au sérieux.

Monsieur le Président de la République, ou le petit mendiant, ou la star de l’Olympia, ou X ou X ou Z c’est absolument identiques avant de sauter dans ces corps sur terre mère.

 

Dans le grand théâtre de la vie, on joue sérieux, pourtant ce qui est à toi est à moi, partageons mon frère. Non pas question. Je garde mes possessions.

 

 

Alors la vie intervient: splaf- - - une beigne, plus de possessions, car catastrophes naturelles, plus de travail ou plus d’amour.

Alors l’être se prend la tête à deux mains. Pourquoi! Pourquoi! Ai-je perdu, ceci, cela, ce n’est pas juste. Je ne l’ai pas mérité.

 

Comme il a une cagoule Karmique, il recommence et splaf- une autre beigne. Jusqu’à ce qu’il se pose la bonne question. Qu’est ce qu’il se passe? Je veux comprendre! C’est la faute à qui? Où je vais? Qui je suis?

 

Les réponses pleuvent sur sa tête, il en voit une sur dix, au départ c’est normal.

 

Le canal s’inquiète de cette façon de s’exprimer cela fait : dérision?????

 

Nous avons choisi cette forme justement pour vous faire rire de vous.

Il en est de vous qui ne rirons pas, ceux qui se sont endossés dans un corset de spiritualité rigide et qui ont juste changé d’égo, polissant le premier pour en investir un second, plus raide plus digne.

 

Ha, il y aura ceux qui dorment, ceux-là ils roupillent à poings fermés, tels des bébés. Tout va bien pour eux métro-boulot-dodo. Oui les amours ça roule doucement, le travail ça tient, les sous ça va. J’ai, donc, Je dors.

 

J’ai la roupillonite aiguë. Ca se soigne- par une secousse forte que donne la vie. Donne ou pas car parfois dans d’autres incarnations ces êtres là en ont bavé.

 

 Alors, ils se reposent un peu. La valise des «Miques» est restée à la consigne, pour une fois.

 

Donc les autres qui vont avancer sur le chemin de la quête de ce qu’ils espèrent, cela varie, d’abord ils souhaitent combler leurs désirs et là, qu’ils les réalisent ou non, ils vont trouver bien des enseignements.

 

Etres en quête, vivez vos désirs et ne vous frustrez pas, une fois éliminés ils ne vous gêneront plus!

 

Donc notre être en quête va se trouver des béquilles selon ses affinités.

Il va quêter des savoirs dans les meilleurs livres, et pour une raison qui se trouve dans ses bagages karmiques il se retrouvera poursuivant sa quête dans les religions, les aimant ou les rejetant c’est pareil ou alors il va philosopher, devenir athée.

Il cherche, revient, repars, change ou reste.

 

Le tout c’est qu’il dépasse cette forme pour aller plus loin sinon il devient l’âne qui tire l’eau du puits inlassablement, il tourne en rond.

 

La quête peut aussi se poursuivre dans les groupes dits spirituels ou à travers les médecines parallèles, les artistiques ou les mystiques. Les prises de conscience poussent vers un retour aux vraies valeurs. La nature et le naturel, mais cela est bien coloré à toutes les sauces, paroles grandioses, incomprises.

 

La quête a bien des stations, des remises en questions. Ce qui est trouvé à l’extérieur à travers des enseignements ne peut mener le quêteur qu’à une autre étape, tout se brouille, tout se heurte, il est temps de chercher à l’intérieur.

 

Les béquilles tombent, le quêteur est seul face à lui-même , il doit faire le chemin seul, avant le saut dans le vide.

Tu ne peux pas comprendre le saut dans le vide tant que tu n’es pas au bord de ton propre précipice, ce qui t’attend c’est cette partie de toi réalisé dans la lumière ou tu vas disparaître, te dissoudre. Tu as peur, c’est normal, mais si tu restes sur l’autre rive, tu vas mourir et tu as peur aussi.

Le but de la quête c’est cela, devenir le libéré vivant sur cette bonne terre-mère.

Alors, que se passe-t-il?

L’être sait mais il se tait.

L’être préfère le silence mais il sait répondre.

D’élève il est devenu apprenti- maître en devenir proche. Il peut partager les fruits de son expérience. Il a fait le chemin jusqu’au bout du vide. Il ne prend pas la responsabilité de la vie de son frère, il lui laisse, mais il lui montre ce qu’il est, ce qu’il fait, et il peut dire pourquoi il est cela, pourquoi il le fait,  si on lui demande seulement!

 

Les aspérités de la vie ne s’accrochent plus sur lui.

Il est le soleil sur la terre.

Où qu’il soit, il est chez lui, car en lui.

 

Chaque être aujourd’hui sur la terre est un quêteur de lui-même. Chacun cueille ses fruits.

Ram est juste un maître jardinier qui partage ses connaissances.

 

Vous ferez pousser votre arbre vous-même

et vous récolterez vos propres fruits.

                                                                                 

                                                           Ram Le 17.02.2006

 

 

 

Archanciel : Cahier de RAM n°1-Ram Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

Lire la suite

Cahier de Ram n°1 L'ego et les noix

6 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

L’ego et les noix

 

La spécificité du noyer, c’est de produire des noix!

Mais avez-vous bien observé son cycle sur une année?

La poussée du printemps, avec l’éclosion des fleurs, longs chatons qui vont laisser la place aux fruits qui, de simples bourgeons, vont créer ces coques dures, enfin, à maturité, ces fruits se détacheront et iront leur chemin.

L’arbre se rétractera perdant ses feuilles et ses derniers fruits. Il semblera immobile, mort à lui-même. Pourtant ce n’est qu’un temps de pause.

 

Nous sommes tellement habitués à ne regarder que les noix en huile, ou décortiquée que nous oublions que l’arbre noyer est un petit univers à lui tout seul. Il s’expanse, produit ses fruits et se rétracte!

Inspire-apnée-Expir-(Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas)

Il y aurait beaucoup à dire sur la comparaison entre ce noyer et notre univers afin de voir la même configuration d’évolution.

 

Regardons aujourd’hui la noix qui va progressivement se créer un cœur qui, en fin de maturité, ressemblera plus à une paire de cerveaux rejoints au centre donc quatre lobes de cerveaux.

 

Au début, ce cœur se pare d’une membrane comme le cerveau de l’homme, puis d’une coque très dure comme les os du crâne, ensuite la noix revêt une belle coque verte comme le crâne se revêt d’une peau. Au départ, tout est en germe donc mou. La fleur, c’est le fil de lumière qui va créer l’embryon du fœtus. Cela évolue, se solidifie au fil du temps, exactement comme le bébé, l’enfant puis l’adulte.

 

 Regardez un vieil homme, regardez une vieille noix oubliée sous l’arbre et qui n’a pas voulu s’ouvrir en juste temps. Les deux sont bien ridés!

 

Maintenant, cueillez une jeune noix, vous ne pouvez rien en faire, mais au milieu de sa croissance, vous pouvez arriver avec beaucoup de difficultés à retirer sa coque verte en vous salissant bien les doigts.

Puis vous ouvrez la coquille et à l’intérieur, il n’y a presque rien de bon.

Et oui la noix n’était pas prête, sa coque de protection lui était utile.

Il faut attendre qu’elle veuille bien venir à nous en se détachant de l’arbre, en s’ouvrant d’elle-même avec le temps, la pluie, le vent, le soleil. Alors elle s’ouvre. Elle est prête à se donner!

 

Chez les êtres pré-humains, la coque verte, c’est l’égo. Elle sert donc bien à quelque chose.

Vouloir le gratter trop vite, ça fait mal.

Il faut les enseignements de la vie, qui fendillent, l’égo de

 l'être, tels les éléments( vent- pluie) sur la coque de noix..

L’égo peut se fendiller mais aussi se gonfler jusqu’à éclater, c’est plus rude, c’est une autre voie.

Souvenez-vous de cette phrase!

 

Quand le disciple (ou élève) est prêt, le maître arrive!

 

C’est donc l’élève qui sollicite par l’état de son être intérieur le guide ou le maître intérieur ou extérieur.

 

La Coque va donc tomber d’elle-même., instant de fragilité, car un être nouveau cherche à naître de lui-même.

 

 Avant que l’être révèle sa noix secrète, la coquille doit aussi s’ouvrir et là dans un premier temps pour se conforter, l’être peut se créer un égo plus fort que le premier, passant d’un égo dit matériel à un égo spirituel. Il a tout compris. Il est le meilleur. Je sais tout ! J’explique tout ! Alors que le but serait de mettre en pratique, jusqu’à transformation en une succulente noix.

 

L’orgueil doit donc être délogé à son tour. Si l’être ne le fait pas, la vie s’en charge efficacement et un jour le soleil brille, l’humilité, la simplicité sont là et la noix s’ouvre largement. Elle est prête à se donner à la Vie, quelque soit son chemin.

Alors, si tu vois des égos très fermés, très gonflés, de bons gros égos pense au Sage qui laisse les noix égotiques mûrir toutes seules.


Regarde le Sage, il les aide juste ce qu’il faut quand elles le demandent.

Le Sage n’attend rien.

Il est en accord avec son principe de vie.

 

Voilà donc une façon! toute simple d’aimer vos égos et une recette pour les faire mûrir afin de trouver le centre de votre cœur là où vous attend votre étincelle divine.

                                                                                              Namasté

 

                                                           Ram Le 21.02.2006

 

 

 

 

 

Archanciel : Cahier de RAM n°1-Ram Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

Lire la suite

Cahier de Ram n°1 Trouver sa place

5 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

Trouver sa place

 

En réponse à quelqu’un ou à quelqu'une.

Ce n’est pas vous qui trouvez votre place mais cette place qui vous   appelle.

Pour être en correspondance, répondance avec cette place,

Il vous faut résonner au même diapason qu’elle.

Trouver ou appeler sa place et être dans (par cette place) la vie extérieure ou matérielle, c’est se placer à un point focal qui va permettre à l’être humain d’ouvrir sa compréhension par les évènements vécus, ou de rester fermé.

Trouver ou appeler sa place, c’est se placer dans son cœur, là où réside l’étincelle de vie lumière, c’est se relier à son âme qui collabore avec l’étincelle de Vie, c’est résonner au diapason de son être divin, en conscience que ce corps n’est qu’un véhicule qui nous permet d’exister sur terre.

Alors, le point lumière correspondant sur la terre vivante d’Urantia- Gaïa se met à appeler l’être humain de toutes ses forces.

Si l’être est ouvert, il se laisse guider et il trouve son point vortex, car il devient sur ce point une ampoule électrique allumée par l’énergie de la terre et du Ciel réunies par lui. Aujourd’hui, tous les êtres éveillés sont appelés à rejoindre chacun leur point pour que stratégiquement ils participent à aider leur mère Urantia- Gaïa à devenir une étoile. La lumière d’Urantia- Gaïa sera faîte de la brillance des êtres humains éveillés. En êtes-vous? Alors, votre place est déjà prévue!

Laissez-vous guider et acceptez

Que cette place soit ce qu’elle est !

Château- Chaumière ou Cabane.

Peu importe. Vous êtes tous égaux !

Place voulant dire :

Lieu de Vie ou l’endroit où l’on doit être en provisoire ou pour plus longtemps.

                                                                       Ram  Le 08.02.2006

 

Archanciel : Cahier de RAM n°1- Ram Canalisé par Mariam de Sainte Cécile-

Lire la suite

Cahier de Ram n°1 La Présence

4 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

La présence

 

Manifester la présence n’est pas donné à tous, même si cela est la voie de tous et que tous aspirent à cela, cherchant la présence dans ce qu’ils nomment le bonheur. Chacun est à la recherche d’un mieux qu’il soit physique, psychique ou autre…

 

Mais sur le chemin de la présence, il en est peu qui s’avance, parce que ce chemin sort l'être des chemins connus. Pour le suivre, il faut prendre son cœur à deux mains et le porter vers un haut idéal. Porter la présence en soi, c’est se sentir habité par cette indéfinissable partie Divine, c’est vivre à son unisson avec sa partie humaine. Dans la présence, l’amour fait son temple, la conscience s’étire aux confins des univers,

 

 «Myriam de Magdala pouvait le dire :

Je suis habitée de sa présence, il vit à travers moi. Je suis Lui, Il est moi».

 

Elle n’a rien dit à celui qui ne comprenait pas, elle posait sa main dans un geste tendre, plein, empli de compassion, sans même penser à un mot à dire s’il ne venait pas».

La présence «donne» ainsi parfois sans mot dans le silence.
Pourquoi manifester la présence du libéré vivant sur la terre Gaïa dans des êtres qui avancent sur leur chemin, alors que l’humanité en devenir musarde dans ces temps?

 

Et bien il en est qui doivent faire ce travail.
Il est des êtres de lumière qui sous-tendent les Univers, sinon, qu' en serait-il de vous sur la terre? Depuis des millénaires!

Il est des Archanges, Il est des Maîtres ascensionnés, Il est des guides qui œuvrent également pour instruire et réparer les bévues des êtres inconscients sinon, il y a des milliers d’années que vous ne seriez plus.

          

Il est des êtres qui sur la terre avancent sur ce chemin jusqu’à ce que la présence les adombre  et qu’ils la rayonne ensuite.

 

Ces êtres là portent leurs frères en devenir, ils sont peu nombreux sur la terre par rapport à la masse mais aujourd’hui, il leur ai demandé encore plus. Ils doivent rayonner cette présence, s’en nourrir, s’en remplir, car la terre a besoin d’eux. Ne peuvent comprendre ces mots que ceux dont la présence de lui palpite en eux.

 

Ceux dont l’enfant divin s’est mis en marche. Oui, celui-là, même s’il se sent seul quelquefois d’identique à lui-même. Nous lui demandons de continuer.

                                                                                  Namasté

 

                                                                       Ram Le 14.02.2006

 

 

 

Archanciel: Cahier de Ram n°1Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

Lire la suite

Cahier de Ram n°1Comment comprendre l'incompréhensible

3 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

Comment comprendre l’incompréhensible?

 

La réponse est dans la question, contenue!

 

La création et sa mouvance vous sont incompréhensibles, pourtant vous souhaitez comprendre!

Pour comprendre vous inventez de multiples stratagèmes, vous vous abreuvez à diverses sources, vous vous appuyez sur d’innombrables béquilles au gré de vos périples incarnationnels.

Nous ne disons pas que c’est inutile, nous constatons, c’est tout!

Puis, nous vous glissons des mots, tels que :

 

ACCEPTATION, SILENCE


Vite, ils sont décortiqués. Que veulent ils dire? Qu’en faire?

 

Pourtant, ils sont clairs! Acceptez d’être ce que vous êtes! Des êtres de lumière en expérimentation dans la matière dense et aimez cette expérience! Puisque c’est vous qui l’avez créée après l’avoir suscitée!

Acceptez de ne pas comprendre les rouages de la création,

mais d’être ses rouages.

Certes, une connaissance basique est nécessaire pour percevoir la formidable unité de complétude de la vie et pour toucher au vivant de soi.

A un moment, tout s’efface, les supports tombent, les béquilles avec, alors l’être, fort de son feu, de son eau, de son air, de sa terre réunis touche en lui ce point de lumière qui lui fait savoir (ça voir) la vie en mouvance!

 

Tout ce chemin pour comprendre qu’il n’y avait rien à comprendre mais encore fallait-il le comprendre!

 

                                                                                                

Dans son silence intérieur, il se réjouit, alors la lumière entre à flot en lui, cela n’est pas accessible à tous parce que c’est un chemin personnel ; pourtant, c’est accessible à celui qui avance dans son chemin intérieur, à celui qui a laissé les jeux de l’existence- et ils sont nombreux ces jeux. Il y a la compréhension extérieure des mouvements instructifs de la connaissance, pour le réveil de l’intérieur, une porte qui s’ouvre, un basculement de conscience qui s’opère.

 

Comment concevez-vous l’unité?

Paul+Jacques+Julie+Elise+Léa+ etc…?

Non, cela est, un ensemble d’êtres individuels.

Une Unité c’est plein, c’est pareil, c’est fort, c’est indécoupable!

Réduire une immensité incompréhensible dans des mots limitants pour vous les faire intégrer, c’est une prouesse, croyez le bien!

Pourtant, l’humanité est UN, la création est UN.

Vous ne pouvez saisir cela pourtant vous êtes, nous sommes cela :

UNE UNITE!

OUI VOUS LE SAVEZ MAIS VOUS NE L’AVEZ PAS

INTEGRE DANS LA TOTALITE DU CONCEPT.

 

Alors, qui êtes-vous dans votre partie holographique ou dans votre conscience unitive?

DANS VOTRE PARTIE UNITIVE, VOUS EFFACEZ VOTRE IMAGE HOLOGRAPHIQUE matérialisée par votre JE, dénominée par un nom au profit d’une unité, ou vous disparaissez pour un nom collectif, alors l’unité œuvre au diapason du cœur de la création, avec la mouvance du UN puisqu’elle est lui dans son prolongement!

 

Un tout petit effort et vous allez saisir!


Vous voulez l’unité dans votre holographie, alors que vous êtes dans l’opposé de votre unité! et que vous ne départissez pas de vos JE!

Ce désir crée (et vous l’avez de plus en plus ce désir, puisque le rapprochement des univers en mouvance le transmet, non qu’il le veuille mais puisqu’il l’est dans sa valeur intrinsèque).

Ce désir crée donc des frottements, des frictions, des explosions, entre ce que vous n’acceptez pas, soit vos différences holographiques et vos besoins d’unité désincarnée de vos JE, que vous désirez ramener dans vos JE (jeux).

 

Nous sommes bien dans comprendre l’incompréhensible, non?

 

Donc vous percevez que vouloir mettre la création à votre niveau, c’est encore ramener au je.

Ce qui n’est plus dans cette énergie de mouvance qui entraîne l’être vers autre chose.

Certains ayant perçu cela veulent faire, dire ou partager : oui cela peut être mais ce sera encore des béquilles ! Alors, oui, si vous avez encore besoin de béquilles, alors non si vous marchez tout seul sur votre chemin en vue de l’unité.

 

Seul le silence de l’unité vous ramènera à l’unité de vous.

 

Le silence n’est pas l’absence de quelque chose, c’est à la fois acceptation et notion de non-être coloré d’une source extérieure,

 

C’est un plein de lumière de vie.

 

Cela se sent dans une joie sans borne de votre corps en action posé dans son acceptation qui devient compréhension de la vie unitive des univers.

                                                                                                      

Ce n’est ni explicable, ni partageable, cela se meut en vous quand vous avez déclenché le processus du point lumière.

Aucun thérapeute, aucun être de lumière ne peut déverrouiller ce point, que vous!

Vous êtes individuellement, vous êtes Maître de votre lumière, Maître de votre véhicule expérimental.

Un Maître de lumière en expérimentation qui a la liberté d’ouvrir sa porte ou de la garder fermée;

 

Vous êtes responsable de cette forme- quel privilège!

Une dissociation d’une unité qui devient JE.

 

Vu ainsi, cela vous change de vos petites vues bornées et étriquées dans vos incarnations égotiques, mais alors, quel gigantesque bal masqué! Voici que le Roi se prend pour le mendiant, que le fou se croit un géant, que le barbare se prend pour une danseuse étoile.

 

Quand chacun retirera son masque, nous verrons des Maîtres de lumière se fondre en une Entité lumineuse nommée Christ. Aujourd'hui, chacun veut la couronne christique, d’une manière ou d’une autre, c’est l’équivalent, alors que l’investiture est globale à l’unisson.

 

Vous pouvez dire «J’ai compris» et laisser votre frère avoir faim, vous pouvez dire «J’ai compris» et avoir votre comptant de ceci ou cela et regarder votre frère se priver, souffrir…

 

VOTRE GALE HUMAINE SE NOMME :

 

«J’AI».

 

 

 


Tant pis si tu n’as pas…………mon frère,

 

tout cela est tellement ficelé que vous ne pouvez le défaire sans souffrir cruellement, pourtant cela viendra, le jour où vous ne serez que des gardiens de trésors, pas les possesseurs ni les jouisseurs.

 

Croyez-moi, vous le ferez vous-même sans souffrance.

 

Je n’appartiens pas à ce monde, je veux dire à l’image de votre terre, je suis une unité composée d’êtres, certains disent une monade, nous sommes définis sous l’appellation «REALES» pour le canal Mariam, puis nous nous sommes différenciés sous des énergies portant des noms différents comme : Ram ou Néma ou Tagore ou Myriam et autres, selon les besoins spécifiques.

 

Si aujourd’hui nous reprenons notre unité, notre Un, c’est que la demande du canal était à l’unisson de notre unité et qu’elle souhaitait vous transmettre cette perception de son individualité, pour un accès à une autre dimension d’elle-même.

 

Que ce partage soit si vous le souhaitez.

 

Salutations frères de la lumière.

 

                                                           Les Entités Réales

                                                           Le 11.08.2005

 

 

  

 

  Archanciel : Cahier de RAM n°1-Canalisé par Mariam de Sainte Cécile
Lire la suite

Cahier de Ram n°1Travailleurs et guerriers de la lumière

2 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

Travailleurs et guerriers de la lumière

 

Un travailleur est certes un être qui œuvre vers la lumière. Mais en fonction de ces états d’être. Composantes émotionnelles , affects karmiques, état physique, intégration graduelle d’une connaissance. Son baromètre monte et descend vers la lumière en fonction de cela.

 

Un guerrier de la lumière a engagé dans la voie de la lumière tout son être, avec tous ses corps.

En premier, il va travailler son engagement sur lui-même, il va traquer au fond de lui tout ce qui se rebelle à la lumière, et en un temps décisif, sa perception, sa notion de la lumière, cela au delà des mots et du savoir, ainsi que de l’ignorance des lois et des principes des univers.

 

Cet état de guerrier est plein de pièges, car l’ombre lui donne à connaître tout ce qui de lui n’est pas lumière.

Si le mot guerrier terrestre amène le mot combat,

le guerrier de la lumière amène le mot transformation, transformation de ses états d’être qui deviennent alors à son service.

 

Ses peurs domptées sont le destrier, qui le mène sans faillir vers l’intensité lumineuse de son propre soleil intérieur.

 

Son impeccabilité sera une épée de justice

 

Sa volonté au service des fils de lumière sera sa cuirasse

 

Sa paix sera sa bannière

 

 

Allant vers son soleil, son être intérieur pourra s’agenouiller devant la porte de son cœur.

Alors, il sera adoubé par son étincelle divine

Chevalier de la lumière lui et elle auront alors ces noces alchimiques des grands mystiques.

Ils régneront dans leur royaume, le royaume de tout leur corps. A ce moment là, le char de feu céleste au nom ancien de merkaba les emportera.

Cette histoire est celle des êtres ascensionnés.

 

Dans votre année 2006, vous avez en vous vos ennemis et vos aides. Tout vous a été redonné.

Il n’y a rien à l’extérieur à combattre puisqu’il n’y a qu’à être à partir de vous.

 

Si vous vous unifiez dans vos familles d’âmes, votre force viendra de votre volonté de guerroyer en vous-même pour le service de la lumière.

 

N’ayez pas peur de trébucher, d’avoir mal, d’être incompris, renié, abandonné, si cela reste extérieur à vous-même, cela ne vous concerne pas. A l’intérieur, traquez chaque coin d’ombre, éclairez le. Vous portez déjà la victoire en vous, celle de votre délivrance, c’est pour vous que vous désirez la lumière.

Nous, nous ne sommes qu’un avec elle.

 

Ceci est votre expérience, cela a été votre choix, reprenez vos pouvoirs au service de la lumière, frères en la lumière.

                                                          

Namasté

                                                                       Ram le 18.01.2006

 

 

 

 

 

  Archanciel : Cahier de RAM n°1-Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

 

Lire la suite

Cahier de Ram n°1 Prière de RAM 8/01/06

1 Août 2008 , Rédigé par Mariam de Sainte Cécile Publié dans #Cahier de Ram n°1

RAM
*
*
*
*
*
*
*
RAM

Grand Cerf,

à l'étoile vibrante,

donne moi la guidance,

pour établir mon camp.

Et veille sur tes disciples,

qui transmettent ton savoir.

Sois le guide de l'énergie nouvelle,

et n'omet pas ton fidèle serviteur de ta protection.

awen

Néma

23/02/1998

Archanciel:cahier de RAM n°1-Canalisé par Mariam de Sainte Cécile

Lire la suite
1 2 > >>